(03 photos) Elle Ă©limine son mari Ă  coups de hache et prend la fuite | Limametti.com

Faits divers Unes

(03 photos) Elle Ă©limine son mari Ă  coups de hache et prend la fuite

Publié par Bathie Ndiaye

LIMAMETTI.COM –

Une femme est actuellement en fuite aprĂšs avoir frappĂ© son mari Ă  mort avec une hache pendant une dispute au sujet d’un cadeau de noĂ«l.

Les enquĂȘteurs recherchent la femme dans la localitĂ© de Chikanga, Ă  Mutare, au Zimbabwe, qui a disparu peu de temps aprĂšs avoir tuĂ© son mari Ă  la suite d’une dispute conjugale le 24 dĂ©cembre.

Anesu Mafokosho aurait tuĂ© Vitalis Mudhumo, 26 ans, vers 15 heures, peu aprĂšs leur retour du centre-ville, oĂč ils Ă©taient allĂ©s faire ses courses. La dispute qui s’est terminĂ©e par la mort du mari a Ă©tĂ© dĂ©clenchĂ©e Ă  cause des cadeaux que le couple avait achetĂ©s pour leur enfant Ă  l’occasion de la fĂȘte de NoĂ«l.

Selon des rapports locaux, le couple connaissait quelques problÚmes et un conflit conjugal non résolu menaçait leur mariage.

Le 24 dĂ©cembre, Vitalis a rencontrĂ© son Ă©pouse Anesu au panneau-Stop Ă  Chikanga 2. Les deux se sont rendus en voiture Ă  Edgars Mutare oĂč ils ont achetĂ© les vĂȘtements de leur fille de trois ans. AprĂšs les courses, le dĂ©funt et sa femme sont rentrĂ©s chez eux. De retour Ă  la maison, la jeune sƓur d’Anesu, qui Ă©tait dans la salle Ă  manger, a entendu le couple se disputer devant la cour pendant environ 45 minutes.

Quelques instants plus tard, ils sont entrĂ©s dans la maison et sont allĂ©s dans leur chambre. Dans la chambre, Vitalis a commencĂ© Ă  emballer ses vĂȘtements en disant qu’il dĂ©mĂ©nageait. Sa femme l’a suppliĂ© de changer d’avis, en vain.

A lire aussi : Dieyna de la série Nafi étale sa classe dans sa belle silhouette

La situation a virĂ© au chaos et la femme s’est mise Ă  frapper Ă  coups de hache le cou de son mari. Elle lui a administrĂ© trois coups.

Peu aprĂšs avoir commis ce crime, Mafokosho s’est enfuit de chez elle et a envoyĂ© un SMS Ă  sa sƓur lui disant d’aller voir ce qu’elle avait fait dans la chambre.

En entrant dans la chambre, la jeune sƓur a trouvĂ© Vitalis qui saignait et convulsait sur le lit.

L’inspecteur Tavhiringwa Kakohwa, porte-parole de la police de Manicaland, a dĂ©clarĂ© que le corps de Mudhumo avait Ă©tĂ© transportĂ© Ă  l’hĂŽpital provincial de Mutare pour autopsie.

L’accusĂ©e est toujours en fuite et l’enquĂȘte est en cours.

A propos du rédacteur

Bathie Ndiaye

Laissez un commentaire