Darou Khoudoss: Des produits chimiques des ICS déversés dans la mer dégradent l’écosystème | Limametti | Toute l'actualite Senegal du web en direct.com
Faits divers

Darou Khoudoss: Des produits chimiques des ICS déversés dans la mer dégradent l’écosystème

LIMAMETTI.COM- Situé dans la commune de Darou Khoudoss (Tivaouane), Khondio est un village qui manque presque de tout. Pas d’eau potable, pas d’électricité, sans structure de santé etc…

Pire, cette bourgade sert en même temps de quai de déversement des déchets toxiques des Industries Chimiques du Sénégal (Ics) basées à Mboro.

Selon nos confrères de  Dakaractu, une situation dangereuse qui expose ainsi la vie des populations qui y vivent à tous les risques de maladies graves. Les femmes se rendent à Mboro pour se procurer le liquide précieux car, l’eau de puits n’est plus buvable du fait que la nappe phréatique a été contaminée par les déchets chimiques qui sont déversés dans la mer.

De l’avis du porte-parole du collectif Khondio ma localité, Mamadou Sow, “ce village a été crée il y a plus de 100 ans. Aujourd’hui, il sert de quai de déversement des déchets toxiques des Ics. Ce qui représente, un danger environnemental. Les populations sont confrontées à des problèmes respiratoires à cause de ces déchets déversés dans la mer. L’eau de puits contient un liquide jaune huileux qui le rend impropre.

Et, cela montre que la nappe phréatique est contaminée à cause des grandes quantités de résidus d’acide sulfuro-phosphatique, appelés : “Jus fluo” qui sont déversés dans la mer. À cela s’ajoute, dit-il, les populations parcourent 8 kilomètres sur des charrettes pour se faire soigner. Tout ceci, enfonce-t-il le clou, nous l’endurons avec la complicité des autorités locales à savoir le maire et le service des Eaux et Forêts et d’un maire qui n’a rien fait pour nous depuis qu’il est à la tête de la municipalité.

” Le service des Eaux et Forêts nous interdisent de creuser des puits pour faire l’agriculture. Ils nous disent qu’il y a un décret qui date de 1960 qui est là et qui interdit aux populations du village de creuser des puits pour faire l’agriculture où même de construire”.
Dans la même veine, le chef de village Abdourahmane Kâ de signaler que “nous avons tous les problèmes du monde pour vivre dans notre terroir à cause des Ics. Les Ics ne s’acquittent pas de la responsabilité sociétale de l’entreprise. Aussi, nous n’avons aucun droit sur nos terres”.

A propos du rédacteur

Marie Touré

Je suis un amoureux du web qui aime aller à la recherche de l'information partout dans le monde. J'aime parler des People, Célébrités et Buzz surtout les faits divers. Ma passion, c'est l'écriture