LIMAMETTI.COM – Rebondissement dans l’affaire de la drogue saisie au Port autonome de Dakar. Une information qui vient de nous parvenir. Selon une source, les ressortissants étrangers, jusque là arrêtés et mis sous mandat de dépôt, ont bénéficié, ce jeudi, d’une liberté provisoire.

A lire aussi : (VIDEO) Accident Cheikh Amar : Cheikh Gadiaga accuse L’africaine de l’Automobile et les autorités

Liberté provisoire…
Ainsi, Lukas Schmitzberger et Carolin Verena Stanzi, (le couple allemand arrêté), Mattera Borgia Pasquale, le capitaine italien du navire et son compatriote Paolo Almalfitano ont tous obtenu une liberté provisoire, dans l’après-midi. Le dossier est en instruction au premier cabinet du doyen des juges Samba Sall.

Le couple allemand affirmait être venu en vacance…
En effet, ils ont été auditionnés le jeudi 25 juillet par le Doyen des juges d’instruction. Ainsi, lors de ce face à face, Lukas Schmitzberger et Carolin Verena Stanzi, (le couple allemand arrêté), le capitaine italien du navire (Mattera Borgia Pasquale) et son compatriote (Paolo Almalfitano), s’étaient tout bonnement dédouanés. Le couple Allemand avait même déclaré au magistrat instructeur qu’ils étaient en vacances et qu’ils s’étaient retrouvés dans le bateau qui devait transiter par Dakar avant de regagner leur pays natal, par pur hasard.

Pour leur part, les enquêteurs estimaient que les deux Allemands ne pouvaient pas ne pas être au courant de l’existence de la cocaïne cachée dans les voitures qui devaient être débarquées en Allemagne. Soupçonnant ainsi ce couple allemand de superviser la marchandise prohibée..

A lire aussi : (VIDEO) Les tristes révélations de Korka sur son séjour carcéral à la prison des femmes de Liberté 6

Pression (?) du gouvernement allemand et italien…
Dans sa parution du samedi 31 août « Les Échos » rapportait que le gouvernement allemand exerçait une forte pression sur le Sénégal pour obtenir la libération de ses ressortissants. Et selon le Comité pour la protection de la dignité des marins (Cosmar), l’armateur négociait même avec Dakar pour payer la somme demandée afin d’obtenir la mainlevée sur le navire « Grande Nigéria ». Le Cosmar, qui exigeait la libération des Allemands et des Italiens, s’en était même pris à la douane sénégalaise qui réclame 243 milliards à Grimaldi et Dakar Terminal, en guise d’amendes.

Le Cosmar accuse la douane sénégalaise d’ « extorsion de fonds au regard des sommes réclamées« . Mais aussi, ledit Comité renseignait que les deux Italiens étaient en train de « dépérir » en prison où ils ont « considérablement maigri« . Avant, par la suite, d’inviter les autorités de Rome à agir de la même façon que celles de Berlin afin de faire libérer les détenus italiens. Mieux, le Cosmar avait même exigé la convocation de l’ambassadeur du Sénégal en Italie.