La victime de Tyco Tattoo fait des révélations : " J'ai enlevé ma culotte et mon soutien-gorge, j'ai senti son..." | Limametti.com

Faits divers

La victime de Tyco Tattoo fait des rĂ©vĂ©lations : ” J’ai enlevĂ© ma culotte et mon soutien-gorge, j’ai senti son…”

Publié par Ly Bousso

Initialement prĂ©vu hier, le procĂšs du tatoueur Tyco Tatoo a subi un troisiĂšme report. Le juge du tribunal des flagrants dĂ©lits de Dakar a renvoyĂ© l’affaire jusqu’au 16 janvier prochain pour la comparution de la plaignante.

S’agissant des faits, la nommĂ© W. Attal s’est rĂ©ellement mariĂ©e avec un des amis de la nommĂ©e Ama BĂą. Pour chanter davantage son mari, elle lui demande de se faire tatouer certaines parties du corps. C’est ainsi qu’il a pris contact avec Djibril Ndiogou Diop alias Tyco Tatoueur, qui leur donnent rendez-vous le 19 dĂ©cembre 2018. A leur arrivĂ©e, ils marchandent jusqu’à tomber d’accord sur la somme de 75.000 qu’ils ont donnĂ©e Ă  l’épouse de ce dernier, son assistante. La dame est entrĂ©e dans la chambre oĂč Tyco exerce sa profession. Ce dernier lui demande de refermer la porte Ă  double tour, arguant qu’il ne voulait pas ĂȘtre dĂ©rangĂ© lorsqu’il travaille. AprĂšs avoir bien muri son plan, Tyco demande Ă  la dame d’enlever son pantalon, son slip et le soutien-gorge, prĂ©textant qu’il risquait de salir ses habits. Sans se soucier de rien, elle a obĂ©i Ă  ses injections. Lui-mĂȘme a enlevĂ© son boubou et est restĂ© en caleçon, soutenant ne pas vouloir tacher ses habits. Pour commencer la sĂ©ance de Tatouage, Tyco exige Ă  Warda de s’asseoir Ă  cheval sur ses genoux et de lui tourner le dos. Au bout de 20 minutes de sĂ©ance, Tyco profite de cette situation pour sortir son pĂ©nis et a voulu pĂ©nĂ©trer Warda. Cette derniĂšre sentant la rugueuse de son sexe contre son vagin, a brusquement sursautĂ©, lui demandant les causes de son geste. Il ressort toujours des Ă©lĂ©ments de l’enquĂȘte que la dame a interrompu la sĂ©ance de tatouage, s’est rhabillĂ©e et est sorti en claquant la porte. Elle raconte la scĂšne Ă  Ama BĂą qui, automatiquement, s’est dirigĂ©e dans la chambre pour l’accabler d’invectives. C’est ainsi que Tyco, touchĂ© dans son orgueil, lui a donnĂ© un coup de poing Ă  l’Ɠil gauche, lui occasionnant des blessures.

Pour tasser le problĂšme, Tyco a demandĂ© Ă  son Ă©pouse de rendre les 75.000 Fcfa, mais Ama BĂą a appelĂ© les gendarmes pour dĂ©noncer ses actes. Entendue par les enquĂȘteurs, la victime a expliquĂ© les faits tels que nous les avons relatĂ©s en sus. Pour sa part, Ama BĂą a dĂ©claré : « la femme de mon ami a voulu se faire tatouer et lorsque j’ai contactĂ© le nommĂ© Tyco, il nous a demandĂ© de venir derriĂšre « Numero Uno », sur les deux voies de libertĂ© 6, car il habite lĂ -bas maintenant. Lorsque nous sommes arrivĂ©es au 7e étage d’un immeuble, nous avons marchandĂ© avec sa femme jusqu’à 75.000 Fcfa qu’on lui a donnĂ©s. Nous avons ensuite patientĂ© 40 minutes avant qu’il n’appelle Warda. A peine 1 heure 30 minutes de sĂ©ance, elle est sortie brusquement de la chambre et m’a demandĂ© de rentrer. Elle Ă©tait terrifiĂ©e. Elle m’a expliquĂ© que Tyco a tentĂ© de la violer. Quand je suis entrĂ©e dans la chambre, il m’a donnĂ© un coup de poing Ă  l’Ɠil gauche et m’a blessĂ©e. Je porte plainte pour violences et voie de faits ».

Cheikh Moussa SARR

rewmi.com

A propos du rédacteur

Ly Bousso

Le web, une passion avant tout.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Notify of