Mauvaise nouvelle pour Aïda Mbacké, la femme qui avait aspergé son mari d’un liquide inflammable - Limametti | Toute l'actualite Senegal du web en direct
Faits divers Unes

Mauvaise nouvelle pour Aïda Mbacké, la femme qui avait aspergé son mari d’un liquide inflammable

Après son mari, Aïda Mbacké perd sa mère des suites d’une crise cardiaque Leral.net a appris que la mère de Aïda Mbacké, la dame qui avait immolé son mari aux Maristes, est décédée des suites d’une crise cardiaque, alors qu’elle faisait le linge. Après l’emprisonnement de Aïda Mbacké, c’est un autre drame qui s’abat sur la famille de Serigne Babacar Moukabaro Mbacké. Mais le destin est implacable et les voies du Seigneur de l’Univers restent aussi impénétrables.

Pourtant aux dernières nouvelles carcérales, Aïda Mbacké qui avait aspergé son mari d’un liquide inflammable et qui l’avait ensuite brûlé avant de refermer la porte de leur chambre, à Hann Maristes, vit le martyre, au quotidien dans sa cellule de la prison pour femme de Liberté 6. Aida Mbacké ne vit plus, depuis la mort de son mari qui a précédé son accouchement,  si l’on en croit à un de ses proches.  Et la mort de sa mère va encore compliquer son stress existentiel. Un malheur ne venant jalais seul comme dit l’adage.

« En prison, Aïda Mbacké souffre le martyre. C’est une perte d’un être humain qui était de surcroît son époux, le père de ses enfants. Elle n’aurait jamais souhaité cela. Elle regrette son acte. Je peux même dire que, socialement, elle est déjà morte. C’est dommage. C’est un acte qui va la poursuivre à vie. Déjà, je pense que cette sanction est la plus lourde qui soit« , confiait récemment une source proche de Aïda Mbacké.

Ce proche de la fille du marabout Serigne Babacar Moukabaro avaiit aussi ajouté : « certes, elle est abattue depuis la commission des faits, mais elle croit beaucoup en Dieu « .

Leral.net

A propos du rédacteur

Ly Bousso

Le web, une passion avant tout... L’amour que j’ai pour le web me pousse à aller de l’avant et me perfectionner.