Un lutteur risque 20 ans de travaux forcés pour cambriolage et meurtre | Limametti.com

Faits divers Unes

Un lutteur risque 20 ans de travaux forcés pour cambriolage et meurtre

Publié par Ly Bousso

Badara Ndiaye devra croiser les doigts pour que son sĂ©jour carcĂ©ral ne se prolonge. Il risque en effet une peine de 20 ans de travaux forcĂ©s pour avoir cambriolĂ© deux boutiques avant de tuer une dame. Les faits se sont dĂ©roulĂ©s le 18 avril 2012. Entendu, il a dĂ©clarĂ© avoir perdu un lot de cartes de crĂ©dit. À la suite de cela, la police a saisi la Sonatel pour une rĂ©quisition en lui remettant le numĂ©ro de sĂ©rie des cartes de crĂ©dit volĂ©es. Ainsi, la police est informĂ©e d’un appel Ă©mis sur l’une des cartes volĂ©es. Ce numĂ©ro avait appelĂ© sur le portable de Louis Nuñez alias Loulou. Ce dernier est interpelĂ© par la police et soumis Ă  une interrogation serrĂ©e. Il craque et soutient que c’est le lutteur Badara Ndiaye qui l’a appelĂ© sur son tĂ©lĂ©phone. Badara Ndiaye est ainsi arrĂȘtĂ©.

Face au juge de la chambre criminelle de Dakar pour rĂ©pondre des chefs  d’association de malfaiteurs et de vol en rĂ©union commis la nuit ayant entrainĂ© la mort, l’accusĂ© a  retournĂ© sa veste. Il a niĂ© tous les faits qui lui sont reprochĂ©s, soutenant qu’il n’a jamais volĂ© car Ă©tant Ă  l’abri du besoin. Il vit chez son pĂšre et n’a aucune responsabilitĂ©. Seulement, il reconnait ĂȘtre le propriĂ©taire des deux tĂ©lĂ©phones portables qu’il a achetĂ©s, dit-il, au marchĂ© noir de Thiaroye. Mais selon le parquet, l’accusĂ© et ses complices sont de mauvaise foi en tentant de nier les faits. Aussi, a-t-il requis 20 ans de travaux forcĂ©s. Badara Ndiaye sera fixĂ© sur son sort le 19 prochain


Dakar actu

A propos du rédacteur

Ly Bousso

Le web, une passion avant tout.

Laissez un commentaire