Un maçon se fait arrĂȘter Ă  Pikine aprĂšs avoir violĂ© trois sƓurs | Limametti.com

Faits divers Unes

Un maçon se fait arrĂȘter Ă  Pikine aprĂšs avoir violĂ© trois sƓurs

Publié par Bathie Ndiaye

LIMAMETTI.COM – Une affaire qui fait grand bruit Ă  Pikine Ă  la citĂ© Icotaf 3 oĂč un maçon du nom d’Amadou BĂą ĂągĂ© de 30 ans a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© par la police et dĂ©fĂ©rĂ© au parquet hier vendredi 25 janvier 2019 pour des faits de viols multiples commis sur trois sƓurs mineures , toutes des Ă©lĂšves. Devant les enquĂȘteurs Amadou BĂą a d’abord niĂ© les faits avant de craquer pour reconnaĂźtre qu’il n’a abusĂ© que de l’une des trois filles en l’occurrence l’aĂźnĂ©e ĂągĂ©e de 11 ans.

Le 23 janvier dernier un vieux retraitĂ© du nom d’Alpha Amadou BĂą dĂ©barque au commissariat de police pour se plaindre des agissements de son cousin Amadou BĂą qu’il accuse d’avoir violĂ© l’aĂźnĂ©e de ses trois filles et d’avoir procĂ©dĂ© Ă  des attouchements sexuels sur les deux autres. Devant les enquĂȘteurs, le vieux retraitĂ© raconte que les faits lui ont Ă©tĂ© rapportĂ©s par la tante de ces trois filles. Puis le vieux dĂ©pose sur la table des enquĂȘteurs, un certificat mĂ©dical dĂ©livrĂ© par le centre de santĂ© « Talla Diop » (ex : Dominique) situĂ© Ă  Pikine-Tally Boumack, accompagnĂ©e d’une plainte contre son cousin Amadou BĂą. AprĂšs l’audition du vieux, le commissaire AdramĂ© Sarr patron de la police de Pikine instruit ses Ă©lĂ©ments d’aller cueillir le mis en cause et de faire venir au commissariat les trois filles mineures victimes des agissements d’Amadou BĂą. Entendue en premier lieu par les enquĂȘteurs, AĂŻssatou nĂ©e en 2008 et aĂźnĂ©e des trois filles, raconte : « Je ne peux compter le nombre de fois que Amadou BĂą m’a fait ça. Nous habitons dans la mĂȘme maison. Il me fait chaque fois venir dans sa chambre pour m’envoyer Ă  la boutique et Ă  mon retour il me dĂ©shabille et me
.Il me menaçait chaque fois c’est pourquoi je n’ai jamais osĂ© le dĂ©noncer ». Quant Ă  Bineta nĂ©e en 2011, Ă©lĂšve en classe de Ci, elle a expliquĂ© qu’avec elle cela s’est passĂ© une seule fois « J’ai ressenti de vives douleurs et quand j’ai criĂ© tonton Amadou a menacĂ© de me tuer ». Mariama, nĂ©e en 2012, derniĂšre Ă  ĂȘtre entendue par les enquĂȘteurs, elle explique en avoir une fois parlĂ© avec sa mĂšre « Il me l’a fait une fois. J’en ai parlĂ© Ă  ma mĂšre ».Tout est parti des remarques d’un instituteur qui a constatĂ© qu’ AĂŻssatou, Ă©lĂšve dans sa classe a des envies frĂ©quentes d’aller aux toilettes, qu’elle vomit souvent et qu’à son retour des toilettes elle se tord de douleurs. IntriguĂ© par un tel comportement l’instituteur a alors demandĂ© Ă  AĂŻssatou de faire venir sa mĂšre, en vain. Jusqu’au 23 janvier dernier lorsque la tante d’AĂŻssatou dĂ©cide d’aller la chercher Ă  l’école. C’était l’heure de la descente. C’est alors que l’instituteur a saisi cette occasion pour faire part de ses remarques Ă  la tante d’AĂŻssatou. InterrogĂ©e par sa tante en prĂ©sence de l’instituteur , l’élĂšve de 11 ans , s’est mise Ă  pleurer avant de tout raconter en ajoutant que ses deux sƓurs lui ont Ă©galement dit avoir fait l’objet d’attouchement sexuels de la part d’Amadou BĂą le cousin de leur pater. ArrĂȘtĂ© puis entendu par les enquĂȘteurs, Amadou a d’abord niĂ© les faits en Ă©voquant une cabale montĂ©e de toutes piĂšces. Puis confondu par les tĂ©moignages des trois fillettes et les certificats mĂ©dicaux fournis par un gynĂ©cologue rĂ©quisitionnĂ© par la police, Amadou a finalement craquĂ© pour reconnaĂźtre les faits. Il a Ă©tĂ© dĂ©fĂ©rĂ© au parquet hier vendredi 25 janvier 2019 pour viols multiples et attouchements sur des filles mineures ĂągĂ©es de moins de treize ans .

Aujourd'hui nous mettons le cap sur l'application mobile LIMAMETTI. Télécharger l'application mobile en cliquant sur l'image :

A propos du rédacteur

Bathie Ndiaye

Laissez un commentaire