}
Accueil Politique Fin de carrière politique : En danger, Khalifa Sall joue sa dernière carte
Fin de carrière politique : En danger, Khalifa Sall joue sa dernière carte

Fin de carrière politique : En danger, Khalifa Sall joue sa dernière carte

pour Fatima Diallo

Khalifa Ababacar Sall a confié son destin politique à ses candidats en compétition pour les locales et départementales qui se auront lieu le dimanche 23 janvier 2022. Les résultats du scrutin de ce jour détermineront l’avenir politique du leader de “Taxawu Senegal”… Surtout si le nommé Barthélémy Toye Dias ne gagne pas la capitale Dakar.

Au soir du 23 janvier, si Barthélémy Dias ne gagne pas les élections à Dakar, Khalifa Ababacar Sall peut dire adieu à sa carrière politique. Les législatives et la présidentielle de 2024, il pourra les regarder depuis sa maison de retraite. Sa vie politique ne tient qu’à un fil tendu et tenu par Barthélémy Dias qui est le candidat de Yewwi Askan Wi à la mairie de Dakar…

Khalifa Sall est un politicien connu à Dakar. Il a toujours milité à Grand Yoff et considère le département de Dakar comme son titre foncier politique. Et sans Dakar, Khalifa Sall n’est rien. Les députés de son mouvement sont tous issus de Dakar, ses maires sont tous établis à Dakar. Tous du mouvement Taxawu Dakar. Ainsi les résultats des urnes seront déterminants pour Khalifa Sall…mais il s’est laissé submergé par les partis de Yewwi…

La coalition Yewwi Askan Wi qui a finalement terminé à temps ses listes d’investitures dans les communes et départements du pays, a relégué le mouvement Taxawu au dernier plan. Le Parti Pastef d’Ousmane Sonko se retrouve avec près de 70 % des investis. Il est suivi du PUR de Serigne Moustapha Sy. Taxawu Sénégal vient en troisième position, suivie d’autres formations, dont le Grand parti. Ce qui veut dire qu’au niveau des conseillers, Khalifa Sall a cédé plus de sièges à ses alliés…

Ainsi le mouvement Taxawu se retrouve avec une tête de liste à Dakar comme Barthélémy Dias mais avec moins de conseillers. Et cela représente un danger pour Khalifa Sall dont le candidat pourra se retrouver minoritaire au niveau du conseil municipal même s’il gagne les élections ; et le maire de Taxawu pourra être à la merci de ses alliés au conseil municipal. Mais cela sera au cas ou la coalition Yewwi gagne Dakar. Mais dans le cas contraire, ce sera la catastrophe.

Si Barthélémy Dias ne gagne pas Dakar, Khalifa Sall peut dire Adieu à sa carrière politique. Il ne pèsera plus rien sur l’échiquier politique ; il aura perdu son seul titre foncier politique qui lui permettait de siéger au banquet de la conférence des leaders. Dakar est le seul fief politique de Khalifa Sall. Et Barthélémy Dias aura la lourde tâche de mener l’équipe de Yewwi. Mais la personne de Barthélémy Dias qui pose problème…Les Dakarois ont-ils besoin de ce maire tonitruant et va-t-en guerre ?

Khalifa Sall lui-même a vu ses projets bloqués par le pouvoir en place et son entêtement lui a valu une condamnation à 5 ans de prison. Ce qui lui vaut aujourd’hui son inéligibilité. Et la volonté de Khalifa Sall d’investir le « bouillant » Barthélémy Dias n’est que le prolongement de sa guerre personnelle contre Macky Sall qui n’arrange pas les Dakarois et le développement de leur ville. Et Macky mettra tout en œuvre pour ne pas se retrouver en face d’un maire hostile dans la capitale…

Xibaaru

Dans ma meme carégorie