Depuis que le Président du Rewmi Idrissa Seck dit Idy-Kirikou Seck a rejoint le camp du Président de la République Macky Sall, des révélations graves sont en train d’être faites.

Idy-Kirikou Seck, au lendemain de la victoire dès le premier tour à l’élection présidentielle de février 2019 du Président de la République Macky Sall, dès leur premier contact téléphonique, aurait « commencé à espionner l’opposition » selon des dissidents de Rewmi.

Il filait au Président de la République Macky Sall toutes les informations sur l’opposition et les points que cette dernière comptait discuter au dialogue national. Idy-Kirikou Seck n’était pas d’ailleurs le seul à jouer ce rôle au sein de l’opposition. Un autre Chef de parti très proche de Kirikou Seck d’ailleurs, faisait également le même boulot pour Macky Sall. Il s’empressait de livrer au Palais toutes les informations dès que l’opposition sortait d’une réunion. Ce qui permettait au Président de la République Macky Sall d’avoir toujours une longueur d’avance sur l’opposition. Car, mis au courant, de tout ce que cette dernière entreprenait.

Ceci n’est pas une première. Au niveau de l’opposition, à un certain moment, des accusations avaient été lancées que certains leaders en son sein, étaient des espions du Palais. Des accusations qui avaient été lancées vaguement, sans aucune précision sur les identités de ceux qui étaient à la solde du Palais. Aujourd’hui, ces révélations concernant les agissements de Kirikou Seck au lendemain de l’élection présidentielle de 2019, et ceux d’un autre chef de parti, confirment que dans l’opposition, il y en a qui « travaillent » pour le compte du Palais de la République.

La méfiance a gagné le camp de l’opposition. Chacun n’a pas confiance à l’autre. Des leaders de l’opposition sont étonnés de voir que le Président de la République Macky Sall est toujours mis au courant à l’avance de tout ce qu’ils entreprennent. C’est pourquoi, la plupart des entreprises de cette opposition ont connu des échecs. A l’occasion du dialogue, les représentants de la mouvance présidentielle, viennent à la table, toujours tout en étant au courant des positions de l’opposition. Ce qui a permis à la mouvance présidentielle de dicter jusqu’ici sa loi à ce dialogue national.

Idy-Kirikou Seck qui a, à présent ouvertement rejoint le camp présidentiel, est ainsi accusé d’être parmi ceux qui donnaient des informations au Président de la République Macky Sall, ne pourra plus jouer ce rôle. De même que cet autre Chef de parti est démasqué. Qui maintenant dans l’opposition sera la « recrue » du Palais ? Le pouvoir aime être mis au courant à l’avance de tous les agissements de l’opposition pour mieux la contrer.

La rédaction de Xibaaru