LIMAMETTI.COM – Abdoulaye Diouf Sarr s’est rendu hier à Thiénaba, Ndiassane et à Keur Mame El Hadji à Thiès. Il a rencontré les différents Khalifes. Il voulait s’enquérir du dispositif mis en place dans le cadre de la préparation du Gamou.

A lire aussi: 08 PHOTOS. Modèles Gamou 2018 : Salama élève la barre

Selon le ministre de la Santé et de l’Action Sociale, le Gamou est célébré dans un contexte assez particulier. Il caractérisé par une pandémie d’où la nécessité d’être extrêmement rigoureux. Abdoulaye Diouf Sarr prône la mise en place d’un dispositif pour permettre un respect strict des mesures barrières. « Nous sommes en tout cas rassurés et espérons qu’après le Gamou, il n’y aura pas un impact négatif au niveau de la pandémie», a-t-il conclu.

Il est prévu deux points fixes de prestation. 10 postes médicaux avancés, 66 agents de santé, 4 ambulances mobilisées et des médicaments d’une valeur de 9 millions de FCFA. Il y sera déployé 230 médecins et infirmiers. Il aura aussi des agents de l’hôpital, 332 volontaires de la Croix Rouge, des agents du service d’hygiène. Ces derniers ont déjà traité 2 842 pièces, effectué le saupoudrage dans les zones à risque etc.

A lire aussi: PHOTO. Gamou 2018 : Adja Diallo toute rayonnante