Blanchiment de drogue à l'Assemblée nationale : Ousmane Sonko fâche les députés

LIMAMETTI.COM – Les 750 milliards mobilisés par le gouvernement du Sénégal depuis 2012, dans le cadre du programme décennal de gestion des inondations continuent d’alimenter des débats suite aux dégats causés par les pluies torrentielles enregistrés ce week-end, dans le pays.

Dans un communiqué rendu public hier, le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko et ses partisans demande l’audit technique et financier de ce programme et la mise en place un dispositif de contrôle pour éviter des détournement avec le plan Orsec

«Nous sommes étonnés par tout cet argent englouti sans résultats probants. Nous réclamons un audit technique et financier. Tous ses désagréments graves sont les conséquences d’une politique incohérente d’une politique d’aménagement du territoire et d’urbanisation et d’un laxisme des autorités dans l’application des dispositions réglementaires en matière d’occupation des sols.», ont-ils réclamé dans le communiqué parcouru par nos confrères du journal l’AS.

Ousmane Sonko et partisans ont également affirmé dans ce communiqué que, “les inondations sont accentuées par les mauvaises politiques publiques et laissez aller dans le secteur de l’urbanisme.”

Par ailleurs, ils ont également exigé “la mise en place d’un dispositif de contrôle indépendant, participatif et rigoureux pour éviter tout détournement de fonds ou de matériel par «une mafia du pompage» qui profite de la pour s’enrichir impunément. Le caractère urgent et catastrophique des situations d’inondation ne doit plus être un alibi aux pratiques de corruption».