LIMAMETTI.COM – Pour la première fois depuis les résultats contestés de la présidentielle, Alpha Condé, a effectué sa première sortie publique.

Les forces de sécurité sont moins présentes en banlieue de Conakry. Les policiers qui bouclaient le domicile du candidat de l’opposition Cellou Dalein Diallo se sont eux aussi retirés. De son côté, le président sortant, Alpha Condé, a effectué hier sa première sortie publique depuis le jour du vote en se rendant dans deux hôpitaux.

En Guinée, le pouvoir a allégé, mercredi 28 octobre, le dispositif sécuritaire en place depuis la présidentielle, notamment autour du domicile du chef de l’opposition, tandis que le président Alpha Condé, proclamé vainqueur par la Commission électorale, effectuait sa première sortie en dix jours.

Selon les résultats provisoires annoncés le 24 octobre, le chef de l’État, 82 ans, a été reconduit pour un troisième mandat controversé en obtenant 59,5 % des suffrages exprimés le 18 octobre. Le chef de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, a été crédité de 33,5 % des voix, un score qu’il conteste. Cellou Dalein Diallo avait même proclamé sa victoire dès le lendemain du scrutin. Des heurts avaient ensuite éclaté, durant une semaine, avant de progressivement s’apaiser.

Selon le gouvernement, les troubles ont fait 21 morts, dont des membres des forces de l’ordre. L’opposition dénonce pour sa part une « répression sanglante » ayant tué au moins 27 personnes.

A lire aussi: Me El Hadj Diouf tacle le préfet de Dakar : “les Guinéens sont chez eux ici”

france24