LIMAMETTI.COM – A plus d’une semaine de la Tabaski, une hausse des prix de l’oignon et de la pomme de terre est constatée. Ce qui n’est pas pour arranger la situation, surtout en cette période de crise sanitaire. Sur les ondes de la RFM, le Directeur général de l’Agence de régulation des marchés (Arm) a tenté de s’expliquer.

« L’oignon pré-hivernal est uniquement vendu à Pout. Il n’a jamais eu le même prix que les autres oignons. Même dans les prix conseillés, il y a en général 50 à 75 FCfa de différence entre les deux prix. Pour ce qui est de la pomme de terre, celle qui est actuellement vendue, c’est une pomme de terre qui provient des chambres froides. Donc, qui est stockée depuis le mois de janvier et elle a supporté des charge », a fait savoir Amadou Abdoul Sy.

Et pour ceux qui s’attendent à une baisse, ils devront désormais apprendre à vivre avec. « On a dit qu’après discussion, les producteurs doivent vendre le kilo à 325 francs. A Dakar, on est entre 400 ou 450 francs le kilo. Et au niveau des régions durant l’hivernage, le transport connaît des hausses. Nous avons actuellement deux sources d’approvisionnement en pomme de terre. C’est Mbane et Diamniadio où il y a 4000 tonnes. Pour l’oignon, la source principale d’approvisionnement est uniquement Pout », a-t-il ajouté.