LIMAMETTI.com- En Avril 2020, au début de la pandémie, l’ancien président du Tchad a obtenu une permission de 60 jours afin de se prémunir de la Covid-19 au regard de son âge avancé.

Ses avocats Mes Ibrahima Diawara et François Serres ont saisi une nouvelle fois le juge d’application des peines au tribunal de Grande instance Hors classe de Dakar afin d’obtenir pour leur client une permission de 6 mois.

Habré très mal en point

A en croire nos confrères de Walf, cette nouvelle action intentée par ses conseils vise à éviter “des complications concernant son état de santé, sur le plan cardiaque, mais aussi en raison d’une fracture consécutive à une chute dans sa cellule qui a été mal soignée et qui le fait encore souffrir”. 

Ses avocats alertent

Ainsi, ils ont introduit une demande pour obtenir une permission. “En raison de son âge et du temps froid qu’il fait dans son lieu de détention et de l’humidité, le président Hissène Habré enchaîne grippe, rhume et angine. Que cette situation met en exergue des risques patents qui, si le président Habré se voyait contaminé emporterait des risques considérables sur sa vie, ce que nul ne saurait ignorer à raison des conséquences qui en résulteraient “, expliquent-ils.