Un rescapé du chavirement à l’îlot Sarpan, qui a fait 4 morts, refait le film du drame survenu lundi dernier. D’après son récit repris par L’Observateur, l’embarcation a chaviré à cause de la pluie.

“Les faits ont eu lieu aux environs de 17 heures quand l’orage a éclaté. Il y avait beaucoup de vent et de la tempête. Les passagers, une trentaine, étaient projetés sur les rochers et ont perdu connaissance”, raconte ce membre de l’équipage et agent assermenté du Parc

‘’Un jeune Mbacké-Mbacké parmi les victimes’’

Le jeune pêcheur qui était avec son compagnon, pêcheur de moules, lui aussi, a évoqué le traumatisme que cela leur a fait. ‘’On n’a pas dormi depuis hier’’. Mais il en a profité pour raconter les derniers instants de certains passagers du voyage. ‘’Il y a eu un décès parmi les agents du parc. Il avait son gilet mais il ne savait pas nager. Ayant pris peur dans l’eau, il a enlevé le gilet de secours au cours de son agitation. Cela lui a été fatal. Il y a aussi un jeune Mbacké-Mbacké du nom de Souhaïbou. C’est un monsieur très sympa. Il avait son gilet, mais voyant une jeune femme en train de se noyer, il le lui a donné. Il ne savait pas nager, malheureusement, pour lui. Malgré son geste, la jeune femme n’a pas survécu. Lui-même a fini par disparaître sous les vagues juste après. La situation était critique, mais je me suis débrouillé pour porter secours à tous ceux qui avaient réussi à maintenir la tête hors de l’eau. Il se trouvait que la marée était haute. Et puis tout ce que je vous raconte là s’est passé entre 19 heures 45 et 22 heures’’, a-t-il précisé.

Sur cette distance qui devrait, dans les normes être parcouru en un temps deux mouvements, l’embarcation y a perdu beaucoup de temps. ‘’Nous avons été retardés dans notre progression par les fortes vagues et surtout les rafales de vent. L’embarcation qui devait venir nous chercher à l’île était tombée en panne au cours du trajet. Mais je dois préciser que nous avions tous porté des gilets. Mais c’est l’affolement qui a fait que certains se sont séparés de leur gilet de sauvetage. Et puis, j’ai entendu parler de portés disparu, mais je dis qu’il n’y en a pas. On a retrouvé tous ceux qui avaient pris place à bord de l’embarcation’’, a-t-il affirmé.