LIMAMETTI.COM – Les enfants pupilles de la Nation ont lancé un cri de cœur à l’occasion de la cérémonie du 18ème anniversaire du naufrage du bateau le «Joola», ce samedi, à Ziguinchor.

Le secrétaire chargé des affaires juridiques de l’association nationale des familles des victimes, Elie Jean Bernard Diatta, a expliqué que, pour ce 18ème anniversaire, le thème retenu est “le renflement du navire”. “Il a été choisi par les enfants laissés orphelins par cette catastrophe pour”, indique-t-il.

«Sortez-nous le bateau, nous entendons les cris de nos parents”

“Ces enfants continuent, disent-ils, d’entendre les cris de leurs papas et de leurs mamans qui leur tendent la main au fond de l’océan pour leur demander un secours”, explique M. Diatta. «La mer n’a jamais été un cimetière. Dès lors, il est important que ce bateau soit renfloué. Pour nous les familles des victimes, c’est une question qu’on a discutée depuis longtemps et on a harmonisé nos positions. C’est pour cette raison que nous avons été, en 2007, au niveau de la commission de l’Union européenne et son responsable de l’époque avait décidé de renflouer le bateau avec le fonds du 7e Fed», a ajouté Elie Jean B. Diatta.

Mais, il indique qu’à l’époque, c’est la position du Président Abdoulaye Wade qui avait fait obstacle à la réalisation de cette promesse. Mais, “cette question est toujours d’actualité dans la mesure où elle permettra, une fois réalisée, aux familles des victimes de faire leur deuil, de donner une sépulture décente et digne à nos morts”, a conclu M. Diatta.

Pour rappel, le bateau qui assurait la liaison maritime entre Ziguinchor et Dakar, a coulé à 23 heures au large des côtes gambiennes. Plus de 2.000 morts ont été dénombrés selon les familles des victimes. Mais, officiellement, on parle de 1863 victimes et 64 rescapés. Le naufrage est considéré comme une des plus grandes catastrophes maritimes au monde.