L'inhumation et levée du corps de Marianne Siva Diop

Je viens de finir d’écouter Monsieur Birane Ndour – Directeur général du Groupe GFM et enfant du citoyen du monde qu’est devenu Monsieur Youssou Ndour : un temps positivement perdu à le suivre, agencer des mots et les distiller avec une maturité et une générosité à désarmer ceux-là, toutes et tous, qui ne croient toujours pas que “la raison n’a pas d’âge” et qu’il est, en notre cher et charismatique petit pays, il est des jeunesses saines et à tous les secteurs !

Je suis, paraît-il, avare en compliments, je déroge à telle vision pour confirmer et clamer haut et fort ce qui est un constat de fait ; et à raison aisée à justifier : nos prises de parole (s), mieux que tous autres actes de “passeurs” , nous révèlent à nous-mêmes tout autant à autrui : Monsieur Birane Ndour à pris (la) parole.

Et son coeur a parlé et transmis ce qui vibrait en ses tripes. Comme pour consolider la double thèse qui voudrait que l’on n’écrit pas forcément avec le pouce et l’index mais, sûrement, avec le ventre. Et le ventre comme la terre ne ment jamais ! Monsieur Birane Ndour, face à Son père, s’est mué en ventre et en terre tout à la fois, Maa Chaa Allah !

Et le discours m’a séduit et envahit ! Et poussé à cette plaisante corvée dont le résultat n’est qu’un cri, ces petits mots, en tous plans semblables à une intime conviction : Monsieur Birane Ndour est un modèle de fils ! Maa Chaa Allah ! Et par trois fois encore !

Monsieur Youssou Ndour peut encore s’estimer divinement privilégié ! Et, sur ce, Bonne Année 2020 à tous Nos compatriotes ! Au Sénégal tout autant en Nos diasporas !

Elie-Charles Moreau