LIMAMETTI.COM – Hors du pouvoir, on les découvre engagés, altruistes, patriotes et dénonçant toutes les tares du régime en place.

Ils nous promettent la lune et un avenir meilleur. Nous font serment de nous rendre la vie plus radieuse si bien que nous n’aurions plus à geindre.

Et crédules que nous sommes, on les croit sur parole tant leurs discours nous paraissent sincères. Quand ils se mettent à nous parler, tremolos dans la voix, on se dit qu’ils vivent nos préoccupations existentielles les plus intimes.

En véritables comédiens, ils ont une incroyable capacité à s’adapter à n’importe quel environnement. Ils changent de couleurs comme ils changent de chemises. Mais à la différence des vrais artistes, ils n’ont pas la générosité de cœur de ces créateurs qui nous font oublier nos petites misères qu’ils parent de belles couleurs, belles mélodies ou de mots chatoyants. Leur âme parait damnée dès qu’ils accèdent au pouvoir.

Alors, ils traitent leur peuple avec dédain et font tout pour le rendre plus servile, plus pauvre. Leurs promesses ? Autant en emporte le vent ! Ils se complaisent dans le mensonge, enfonçant ceux à qui ils promettaient l’Eden dans le dénuement. Ils font tant que le peuple, qui croyait jadis en eux et en leurs promesses mensongères, finit par se révolter. Et pourtant, il n’avait pas manqué de les alerter à travers des manifestations vite réprimées par leurs forces de l’ordre.

Se sentant protégés par de puissants alliés, nos tyrans sont sourds aux souffrances de leur peuple. Exemple par le président malien IBK contraint de quitter le pouvoir par l’Armée de son pays, elle-même accomplissant la volonté de son malheureux peuple.

Mais il se trouve des machins à penser que personne à part celui dont le peuple ne veut plus, ne doit être considéré comme légitime. Il faut que ces machins et ceux qui les représentent apprennent à sonder la douleur des peuples qui ne peuvent s’accommoder du respect d’un ordre constitutionnel lui-même illégitime…

Samba Diamanka de Lalanterne221