Rien ne va plus entre le leader de l’Alliance pour la Promotion du développement Local(APRODEL) et certains membres fondateurs du parti présidentiel(APR) dans la capitale du Saloum. Dans une note transmise à nos soins, Abdoulaye Khouma invite Moussa Fall à revoir sa copie : «Le Président de l’APRODEL ne sert pas l’Alliance Pour la République(APR). Au lieu de venir intégrer les rangs, il est en train de manœuvrer ferme pour des intérêts purement crypto-personnels.

Avec la complicité d’Aminata Touré dite Mimi, elle cherche à détruire le parti présidentiel. Mais, peine perdue car, il n’existe que sur les médias. Il peine à mobiliser à Kaolack et environs. Il est un petit poucet du landerneau politique au niveau local», a fait savoir, avec rage, Abdoulaye Khouma. Par ce comportement du sieur Fall, le responsable de l’APR dans la capitale du Bassin Arachidier, y voit un agenda caché de sa tutrice : «Et Moussa Fall et Mimi, ils ont respectivement un coefficient politique avoisinant zéro au niveau de notre localité de Kaolack.

Aujourd’hui, il est clair comme l’eau d’une roche que l’ancienne cheftaine du Gouvernement a un agenda caché sinon comment elle s’efforce à s’entourer au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) qu’elle dirige de gens qui combattent, au quotidien, le parti. S’ils veulent contribuer à la réussite de la vision de son Excellence Monsieur le Président de la République Macky Sall, ils n’ont qu’à intégrer les rangs de l’APR pour de bon au lieu de chercher à le dynamiter».