LIMAMETTI.COM – Depuis quelques jours avec la complicité des médias du pouvoir, nos anciens compagnons mènent une campagne de désinformation et d’infestation des esprits sur les motifs de la décision du frère Secrétaire général National d’aménager le SEN du PDS.

Ils ont tous oublié en même temps qu’en 2012, que ses anciens compagnons ont été choisis par Me Abdoulaye WADE sur la base de la confiance au moment où beaucoup de grands s’y opposaient.

Aujourd’hui ils vilipendent KARIM WADE sur sa responsabilité dans la défaite du régime de Maitre Abdoulaye WADE et sa présence dans le nouveau secrétariat exécutif national.

En effet, le parti démocratique du Sénégal a dirigé les destinées des Sénégalais pendant douze ans avec un bilan matériel largement positif. Les attaques du bilan immatériel se sont basées sur des contrevérités maquillées et des stratagèmes infondés La vérité est que la venue du frère Karim WADE était conditionnée par une réorganisation autour du généreux Président WADE dont les acteurs étaient des anciens compagnons égarés qui avaient priorisé l’intérêt personnel au détriment de l’intérêt général. Banquier de formation, il a su verrouillé avec tact toutes les issues de ces véreux compagnons qui malheureusement ont utilisé la stigmatisation et les mensonges pour se défendre, aidés par une opposition mue que par le pouvoir. Ces contrevérités sont exploitées par l’actuel régime pour accuser à tort le frère Karim Wade sans aucune preuve.

Sur une liste de 25 anciens dignitaires du régime de Me ABDOULAYE WADE, seul KARIM WADE a été poursuivi par la CREI à cause de sa constance sur toute sorte de compromis et de compromissions. Le gouvernement du président Macky SALL a peiné pour trouver une once de preuve, c’est pourquoi cette injustice patente est aujourd’hui une gêne pour un pouvoir aux abois qui cherche en à défaire par tous les moyens quitte à manigancer et comploter avec ses anciens compagnons pour une demande imaginaire d’amnistie du frère Karim WADE.

Qu’est ce qui justifie fondamentalement l’attitude d’Oumar SARR d’aller au dialogue ? Qu’est ce qui justifie que certains de nos anciens compagnons se réunissent depuis plus de deux mois en secret pour déstabiliser le parti ?

Pourquoi, dans ces réunions secrètes, ils critiquent et fustigent KARIM WADE dans son attitude de refuser une amnistie ?

Qui sont les responsables du parti qui se vantaient d’avoir la chance d’aller voir KARIM WADE au QATAR ?

Pourquoi certains responsables, dans ces réunions secrètes, théorisent la participation à un gouvernement élargi pour se refaire une santé financière ?

Pourquoi ces anciens responsables ne se prononcent pas sur les problèmes du Pétrole ?

Pourquoi ces anciens responsables n’ont jamais voulu que Me Abdoulaye WADE reçoive les opposants et la société civile ?

Les vraies questions sont celles-là. Nos anciens compagnons doivent éviter la calomnie et la rumeur qui n’alimentent que le mensonge.

Le frère Karim WADE n’est ni de près, ni de loin lié à une quelconque demande d’amnistie ; sa constance sur ce point dérange présentement nos ex compagnons du PDS car Il faut le rappeler qu’une amnistie est impersonnel en ce sens qu’elle vise des faits et non des personnes.

Quitte avec sa conscience et pour un devoir de transparence pour la génération présente et future, le frère Karim Wade souhaite pour ne pas dire exige une révision de son procès.

Aujourd’hui, le parti a pris un virage tourné vers l’avenir avec une ouverture manifeste sur la jeunesse et des cadres bien formés pour prendre en charge les préoccupations de l’heure. Cette position courageuse du frère SGN Me Abdoulaye WADE est plébiscitée partout par les sénégalais qui comprennent les enjeux

Abdou THIAM

Coordonnateur de la Fédération Départementale de Linguère

Adjoint du Secrétaire Général National Adjoint chargé des cadres

Secrétaire Nationale chargé de l’agriculture et de la sécurité alimentaire

Ingénieur Polytechnicien Agro-industriel