L’activiste franco-béninois arrêté récemment pour avoir brûlé un billet de franc Cfa récolte les dividendes de sa démarche.

Comme on s’y attendait, Kémi Seba a attiré toutes les attentions autour de sa personne et de sa démarche. La preuve par ce focus que lui consacre le magazine panafricain Jeune Afrique dans sa livraison de ce début de semaine.

L’activiste lors de la manif qui lui a valu un arrestation

Une occasion à lui offerte de mettre un peu plus solidement sur la rampe. Et comme le dit même un des responsables de la publication sur les ondes de Rfi, l’engagement de Kémi Seba peut amener les autorités des pays concernés par cette monnaie à voir de plus près ce débat posé.

La France garante de ladite monnaie itou. Ce qui signifie des perspectives intéressantes et le bonheur pour Kémi. Qui donc sème la contestation et la courage, pour récolter le bonheur.