LIMAMETTI.COM – Une raclée. Une volée de bois vert. Des engueulades en série. Les expressions ne manquent pas pour qualifier le « mercredi noir » vécu, hier, par le directeur général de l’Onas, Lansana Gagny Sakho.

De sources sûres et concordantes, son initiative consistant à vouloir accorder une audience à Ousmane Sonko, demain vendredi, a mis dans une colère noire les autorités étatiques. Au premier rang desquelles le président de la République.

Macky Sall aurait très peu apprécié l’initiative de Lansana Gagny Sakho, qui revenait à offrir une tribune médiatique au leader de Pastef et une occasion rêvée de vilipender les politiques gouvernementales dans le domaine de l’assainissement, au moment où nombre de Sénégalais sont confrontés aux inondations causées par les pluies diluviennes.

On apprend qu’à la suite de cette colère présidentielle, le ministre d’État, Secrétaire général de la présidence, a instruit le ministre de l’Eau et de l’Assainissement de freiner le Dg de l’Onas. Serigne Mbaye Thiam, lui aussi, outré par le fait d’avoir appris cette rencontre par voie de presse, n’a pas été tendre avec Sakho. On nous rapporte que ses propos ont été même menaçants à l’endroit de ce Dg placé sous sa tutelle.

Toutes choses qui ont finalement conduit à la reculade de ce dernier qui a prétexté, hier soir, un agenda chargé pour annuler l’audience accordée à Ousmane Sonko. Et il ne manque pas des voies autorisées pour dire qu’il ne serait pas surprenant que le Dg de l’Onas paye au prix fort cette énorme bourde.