}
Accueil News La Cour suprême suspend le concours direct d’entrée à l’ENA
La Cour suprême suspend le concours direct d’entrée à l’ENA

La Cour suprême suspend le concours direct d’entrée à l’ENA

pour Fatima Diallo

La Cour suprême a suspendu le concours direct d’entrée à l’Ecole nationale d’administration (Ena). Or, les épreuves d’admission pour le cycle A sont prévues demain et cycle B le 3 octobre prochain.

Cette décision a été prise, hier, par le juge de référé administratif, après avoir été saisi par des fonctionnaires, qui estiment être lésés par le déroulement du concours. Et les deux cycles sont concernés. Qu’est-ce qui s’est passé ? Une dizaine d’agents de l’Etat avaient décidé de tenter d’entrer à l’Ena via le concours direct pour le cycle A. Alors qu’ils ont la possibilité de faire le professionnel. Evidemment, leurs noms figuraient sur la première liste des candidats autorisés à concourir publiée le 6 août 2021. Mais, une seconde liste sera à nouveau affichée par le Secrétariat général du gouvernement qui organise l’entrée à l’Ena depuis la suppression de la Primature. Mais, elle sera expurgée des noms de tous les fonctionnaires, qui ont opté pour le concours direct. Alors que les tests psychotechniques étaient prévus le 29 août.

Cette décision, qui est une première, a pris de haut ces candidats, qui ont un recours en annulation. La dizaine de fonctionnaires, qui avaient aussi opté pour le cycle B, s’est retrouvée aussi dans la même situation. Autorisés à concourir une première fois, ils verront leurs noms être effacés de la deuxième liste qui arrête les noms des candidats retenus publiée le 20 aout. Eux aussi ont saisi le juge des référés administratifs au niveau de la Cour suprême. Et sa décision tombée hier est sans appel : il a ordonné la suspension de l’exécution de l’arrêté du Secrétariat général du gouvernement fixant la liste des candidats autorisés à se présenter au concours direct d’entrée aux cycles A et B de l’Ena.

Dans ma meme carégorie