séries sénégalaises

LIMAMATI.COM – Le directeur de la cinématographie, Hugues Dias  souligne qu’il ne sera plus toléré un tournage de film sans autorisation. Il avertit que la direction de la cinématographie, en collaboration avec les autorités administratives et sécuritaires se fera le devoir de faire respecter cette loi.

Les fautifs s’exposeront aux sanctions allant de la confiscation des négatifs ou de la caméra. Ils s’exposeront aussi à une amende prévue par la loi allant de trois voir dix millions de Francs Cfa pour les longs métrages et les séries, et un à cinq millions FCFA pour les courts métrages, a appris Hugues Dias.

“J’attache du prix au respect et à l’application stricte de la réglementation en vigueur’’. Il faut maintenant sévir après avoir trop informé, trop sensibilisé, il faut passer à la phase du bâton pour que les mauvais élèves soient punis’’, a insisté Hugues Dias.

Hugues Dias avait déjà déclaré que la plupart des séries sénégalaises décriées pour leurs contenus jugés attentatoires aux bonnes mœurs ne disposaient pas d’une autorisation de tournage. Ce quitus leur permet un contrôle a priori de ces productions avant leur sortie.

avec APS