Une nouvelle page de la relation entre la France et les pays francophones va s’écrire à compter de cette journée historique. « Le projet de loi qui entérine la fin du franc CFA a été adopté en Conseil des ministres, ce mercredi 20 mai, un texte “très attendu” par les pays de l’Union monétaire ouest-africaine », a annoncé la porte-parole du gouvernement français Sibeth Ndiaye.

A lire aussi : Aide à la presse : Mame Goor Diazaka a reçu sa part

« Ce texte valide la transformation du franc CFA, qui deviendra l’Eco en maintenant la parité fixe avec l’euro, ainsi que la fin de la centralisation des réserves de change des États d’Afrique de l’Ouest auprès du Trésor français », a-t-elle souligné.

Cette réforme est la résultante de l’accord de coopération signé le 21 décembre 2019 entre Emmanuel Macron et les gouvernements des États membres de l’Union monétaire ouest-africaine, qui avaient annoncé cette réforme historique de la coopération monétaire entre la France et ces États africains devant aboutir à la fin du franc CFA.

« Cette fin symbolique devait s’inscrire dans un renouvellement de la relation entre la France et l’Afrique et écrire une nouvelle page de notre histoire », a déclaré la porte-parole du gouvernement.

A lire aussi : Affrontement à la gare routière de Touba : Le fils du président menace avec un pistolet

La Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ne devra plus déposer la moitié de ses réserves de change auprès de la Banque de France, obligation qui était perçue comme une dépendance humiliante vis-à-vis de la France par les détracteurs du franc CFA.

L.frii