}
Accueil Politique La furie de Macky Sall s’abat sur Sonko et Bougane
La furie de Macky Sall s'abat sur Sonko et Bougane

La furie de Macky Sall s’abat sur Sonko et Bougane

pour Aminata Diallo

Mahmoud Saleh me ministre d’état, directeur de cabinet du président de la République l’a dit : « Ces élections ne sont locales que de nom »…Et cette simple phrase devrait mettre la puce à l’oreille des opposants.

Ces derniers devraient savoir que le président de la république tient à ses locales comme à la clé qui doit lui ouvrir les portes de l’avenir. Et qu’il ne leur donnera aucune parcelle de chance quitte à utiliser tous les leviers politiques en son pouvoir…

Pourquoi l’opposition crie à la machination et à la manipulation politique ? Ces opposants devraient être les premiers à savoir que Macky Sall ne lâchera rien avant et pendant les Locales. Et avec les derniers évènements survenus le jour de la clôture de dépôts des listes de candidature dans les préfectures et sous-préfectures, les opposants ruent dans les brancards et accusent directement le président et son administration d’invalider leurs listes aux locales…Mais ce n’est pas tout puisque certains de leurs mandataires ont déserté les rangs au moment du dépôt des listes…

Certains mandataires qui disparaissent avec des listes et éteignent leurs portables. D’autres mandataires même de l’opposition radicale rejoignent le camp opposé. Ou encore ce mandataire à Mbour qui a reconnu que sa liste pour les Locales était incomplète avant d’accuser le préfet de forfaiture. Des listes de coalition invalidées comme celle de Gueum Sa Bopp de Bougane Gueye Dany…Et tout ceci n’arrive qu’aux jeunes partis sans expérience comme le Pastef et Gueum Sa Bopp…pourquoi ?

Personne ne pense à la corruption de mandataires. Et pourtant ce sont ces derniers qui sont les seuls coupables de la forclusion de leurs listes. Le Parti au pouvoir tient à ses élections comme si c’était les primaires de 2024…Et si l’on se réfère aux dires de Mahmoud Saleh, ces élections sont déterminantes : « C’est l’enjeu politique contenu dans les élections qui est déterminant. Les résultats seront déterminants pour les élections législatives qui se tiendront cinq mois après. Nos résultats vont trancher le débat sur la candidature à la présidentielle de 2024 » a-t-il dit.

Donc l’invalidation de la liste de Gueum sa Bopp et de plusieurs listes de Pastef, le procès en appel de Barthélémy Dias qui ressurgit au lendemain de son dépôt de candidature pour les locales, tout ceci ne relève pas du hasard mais d’une stratégie politique bien huilée qui a pour objectif de neutraliser des adversaires radicaux. Et Macky mettra tout en œuvre pour les éliminer dans les grandes viles et surtout à Dakar qui est l’un des plus grands challenges du président Macky Sall…pas question pour lui de perdre la capitale.

A cet effet, Macky Sall est prêt à tout. Selon nos sources, beaucoup d’argent circule déjà dans les couloirs pour retourner des mandataires, des têtes de listes et même des suppléants. Et Macky Sall veut gagner le maximum de localités mais surtout toutes les grandes villes des 14 régions du Sénégal. L’opposition a été pris à son propre piège. Dans la précipitation, des erreurs ont été commises dans la confection des listes…Et ces erreurs se paient cash.

Xibaaru

Dans ma meme carégorie