Barthélemy Dias, qui mettait en garde les responsables de la plateforme “Aar Li Ñu Bokk” contre une éventuelle scission, car disant détenir des informations faisant état d’une tentative de déstabilisation, est-il en passe d’avoir raison ?

Même s’il est prématuré de répondre par l’affirmative, le constat est que ce mouvement formé dans le sillage de ce qu’il est convenu d’appeler, désormais, le scandale Petro-Tim, connaît de réelles tensions en son sein.

Lire aussi l’article : Affaire Aliou Sall: Selbé NDOM fait des révélations sur le Petrole et le Gaz

En atteste la démission de l’Imam Ahmadou Makhtar Kanté, “enthousiaste au départ vu l’importance de ce sujet pour le développement de notre pays”, qui estime, selon Libération, que de ce cadre “s’écarte de ses objectifs”.

Des arguments réfutés dans les colonnes du quotidien L’Observateur par Cheikh Tidiane Dièye et l’activiste Guy Marius Sagna qui demandent aux uns et aux autres d’apprendre à cohabiter malgré les trajectoires différentes.

Seneweb