L’Assemblée nationale va bientôt examiner le projet de loi portant code gazier, adopté en Conseil des ministres le 16 octobre dernier. Le texte passera à l’Assemblée nationale où il sera voté avant de retourner sur la table du président de la République pour promulgation, informe « Le Soleil ».

Dans le rapport de présentation dont le quotidien gouvernemental détient une copie, un certain nombre de raisons sont évoquées pour justifier la nécessité pour le Sénégal de se doter d’un code pétrolier. « Les mutations intervenues sur le plan international dans le domaine de l’énergie favorisent l’utilisation du gaz comme une des principales sources d’énergie », justifie le gouvernement, qui souligne que « le Sénégal, avec ses découvertes pétrolières et gazières, a ainsi l’opportunité de disposer d’une énergie de qualité, disponible et à moindre coût, tout en permettant aux secteurs industriels d’accéder auxdites ressources ».

Le code gazier proposé entend « donner plus de visibilité et de confiance aux opérateurs du sous-secteur gazier pour alimenter le marché local », mentionne la source.