LIMAMAETTI.COM – Doudou Ndiaye Mbengue ne peut plus voir son ami, le Président Macky Sall. Pis, s’il tente de lui rendre visite, il est bloqué au portail. Dépité, le chanteur, qui dit avoir été aux côtés de son mentor, lors des années de braise, avant qu’il ne devienne président de la République, crie son ras-le bol.

Des souvenirs se bousculent toujours dans la tête de Doudou Ndiaye Mbengue. Le bon vieux temps quand avec Macky Sall, c’était comme qui dirait du « mbourou ak soow ». Aujourd’hui, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et leur amitié s’évapore.

J’allais devenir fou…

Un coup dur pour Doudou Ndiaye Mbengue qui s’exprimait vendredi dans Kër-Gui, sur la Rfm. “J’allais devenir fou, si je ne croyais pas en Dieu. C’est la mort dans l’âme quand je vois aujourd’hui des personnes de la 25e heure, le fréquenter assidûment et paradoxalement, ces derniers ne veulent même pas le voir en peinture”, lâche, dépité, l’auteur du tube de campagne, “Sénégal jokk lenn taxaaw” en 2012.

Appel de détresse

Pourtant, l’artiste dit avoir pris de gros risques en ralliant l’Apr et en étant le premier “guéwel” (griot) à fouler le plancher, après Farba Ngom. « Aujourd’hui, je n’ai reçu aucune distinction. Malgré tout, Macky je serai preneur, même si je vous rencontre une fois par an”, balance Doudou Ndiaye Mbengue comme son « last de der ou son sanni tatiou ».

A lire aussi : Chassé par les populations de Keur Massar, Moustapha Mbengue un maire en zone rouge

Senego