L’information a été donnée par le journal Libération. En effet des mandats d’arrêt internationaux seraient lancés contre M. Diouf, Directeur général de Smart Digital et S. M. Yatassaye, PDG de Transit des grandes entreprises, qui ont été officiellement déclarés en fuite. A. S Dieng, responsable commercial de Smart Sénégal, dont les bureaux seraient fermés sur ordre du Procureur le 13 mars dernier, séjournerait déjà derrière les barreaux.

A LIRE AUSSI : Ministère de l’hydraulique : Nouveau retentissement dans l’affaire des 500 millions détournés

S.M.Yatassaye est en effet le célèbre jet-setteur distributeur automatique dans les soirées aux Almadies, notamment au Vogues, avec ses “battrés” spectaculaires face au chanteur Wally Seck.

Le trio serait impliqué dans une rocambolesque affaire de fraude sur les terminaux de paiement électronique. Le journal annonce que 587 millions de francs CFA ont été ainsi pompés des caisses de la Bank Of Africa avant qu’elle ne reçoive l’alerte des structures. Le journal informe que Smart digital avait demandé à cette banque, l’ouverture d’un compte courant et de trois terminaux de paiement électronique (TPE).

A LIRE AUSSI : Détournement de 20 millions à La Poste: le receveur mis aux arrêts

En violation des textes, elle a mis les TPE à la disposition de S. M. Yatassaye et de sa société. En février dernier, la BOA a reçu de la plateforme GIM Uemoa, plusieurs contestations sur des opérations frauduleuses opérées à partir de ces trois terminaux. Saisi pour des justificatifs, M. Diouf transmet plusieurs documents à la BOA. Mais, avant que la banque ne découvre que tous les justificatifs étaient faux, le patron de Smart digital s’était envolé dans la nature. Les investigations de la banque ont permis de découvrir que des paiements frauduleux d’un cumul de 587 millions de francs CFA, ont été réalisés à partir des TPE.