LIMAMETTI.COM – Ils ont beau essayé  de sauver les apparences, de convaincre les Sénégalais d’une crise passagère, pour ne pas dire que tout se passerait dans le meilleur des mondes possibles, les socialistes, depuis le décès d’Ousmane Tanor Dieng, se tolèrent à peine.

Aminata Mbengue Ndiaye a d’ailleurs poussé l’animosité qui l’oppose à Abdoulaye Gallo Diao qui ne rate aucune occasion de la critiquer jusqu’à couper son salaire au Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct).

Cela fait presque quatre mois, selon nos sources, qu’Aminata Mbengue Ndiaye n’a plus reversé à Abdoulaye Gallo Diao ses émoluments que lui versait mensuellement Ousmane Tanor Dieng. «Ce sont des appuis que Ousmane Tanor Dieng donnait à certains», révèle notre interlocuteur qui ajoute que Aminata Mbengue Ndiaye n’a pas le droit de faire ça. «Le Hcct, ce n’est pas un mérite pour elle. C’est parce que Tanor est mort qu’elle a hérité de l’institution. Qu’elle respecte au moins la mémoire du disparu», tonne notre interlocuteur.

Abdoulaye Gallo Diao confirme l’information et déballe

«Tanor nous avait désigné comme des commis extérieurs. Ce sont des appuis qui étaient destinés aux commis extérieurs du Hcct, en attendant que les élections soient gagnées et que le nouveau siège du Hcct soit terminé et fonctionnel. Tanor nous les remettait à titre de commis extérieurs du Hcct», dit-il.
Selon Abdoulaye Gallo Diao, si Aminata Mbengue Ndiaye a mis fin à son «appui», c’est à cause de sa liberté de ton.

«J’ai juste dit qu’elle assure un intérim voire une suppléance et qu’on doit accélérer les renouvellements pour aller au congrès. Le Hcct, ce n’est pas quelque chose qu’elle mérite ni quelque chose qui lui revient de droit. Depuis le 3 septembre 2020, quand j’ai dit qu’avec le coronavirus, le décès d’Ousmane Tanor Dieng et l’hivernage, notre parti ne fonctionne que dans les groupes WatsApp, l’appui qui me revenait a été coupé. L’autre information qui motiverait son acte est que je suis avec Serigne Mbaye Thiam. Et puisque je suis du côté de Serigne Mbaye Thiam, elle va me priver de ce qu’Ousmane Tanor Dieng me donnait».

D’après Abdoulaye Gallo Diao, beaucoup de jeunes comme lui dans le parti pensent comme lui, mais ils n’osent pas le dire de peur de perdre eux aussi l’appui qu’Ousmane Tanor Dieng leur donnait. «Il n’y a aucun mérite. C’est une personne qui est décédée et elle a hérité de ça. Et aujourd’hui elle utilise sa posture pour combattre ceux à qui Ousmane Tanor Dieng témoignait une certaine considération. Tout le monde peut attester que Diao s’est beaucoup battu pour que le Ps puisse avoir quelque chose avec le régime de Macky. Le 5 mars 2015, Aminata Mbengue Ndiaye n’était pas au Bureau politique quand Ousmane Tanor Dieng se faisait agresser par les Dias et autres», lâche-t-il.