Victorieux de Getafe, le Real Madrid a su profiter du faux-pas de Barcelone, deuxième au classement, pour y prendre le large.

Le leader de la Liga, qui compte quatre points d’avance et le goalaverage face à son rival, a décroché au stade Alfredo Di Stéfano son sixième succès consécutif, qui s’est profilé dans la dernière demi-heure, grâce à un penalty provoqué par Carvajal et transformé par Sergio Ramos.

Bien que les deux formations se procurent quelques occasions, le premier acte est physique, et se termine sans but. Les visiteurs de la banlieue sud de Madrid sont les premiers à se montrer. Sur un centre de Damián, la reprise de Maksimovic est détournée involontairement par le mollet d’Etxeita. Seule une exceptionnelle parade en forme de réflexe de Courtois empêche au ballon de rentrer (9’). La réponse madridista intervient au quart d’heure de jeu. Le centre est cette fois déposé par Mendy, pour un Vinicius Jr. qui dévie du bout de pied le ballon et oblige David Soria à sortir le grand jeu.

Varane, sorti prématurément

Au rayon des mauvaises nouvelles, Zidane doit conjuguer avec la sortie de Varane, touché et remplacé par Militão. Avant la pause, Isco, seul au second poteau, est servi dans le dos de la défense par Ramos. Sa reprise acrobatique est malheureusement envoyée par Soria en corner.

RAMOS A MARQUÉ LES 19 DERNIERS PENALTYS DONT IL S’EST CHARGÉ

La physionomie de la rencontre ne change pas au retour des vestiaires. Alors que Getafe exerce un pressing haut, le Real Madrid tente de trouver la faille jusqu’aux cages adverses. Ce qu’il est prêt de faire à l’heure de jeu, quand une frappe lointaine de Modric heurte Mata et surprend presque Soria.

Troisième match consécutif sans encaisser de but

Pour déverrouiller la situation, Zidane lance d’une traite Asensio, Rodrygo et Valverde, en lieu et place d’Isco, Modric et Vinicius Jr. Hasard ou conséquence, les Madridistas arrivent plus assidument dans la surface adverse. Sur l’une de ces offensives, Carvajal est fauché au coeur de la surface par Olivera (78’). Ramos, buteur pour ses 19 derniers penaltys, ne se fait pas prier et, depuis les 11 mètres, certifient la sixième victoire consécutive du Real. Un succès laborieux, mais un succès heureux, surtout après que Courtois ait pu conserver sa cage inviolée pour une troisième rencontre de rang.