Ça a volé très bas hier, à l’assemblée générale avortée du réseau des enseignants de l’Alliance pour la République. La rencontre convoquée par Amath Suzanne Camara a été sabotée par Seydou Nourou Kane et compagnie.

Ces deux ont failli en venir aux mains après s’être copieusement insultés. Ils se sont donnés en spectacle devant les caméras de la presse. Finalement, les initiateurs de l’assemblée générale pour redynamiser le réseau n’ont pas pu tenir la réunion, face à la détermination de Seydou Nourou Kane et compagnie.

Restons à l’assemblée générale mouvementée du réseau des enseignants de l’Alliance pour la République pour évoquer les raisons de ces bisbilles. Joint au téléphone, Seydou Nourou Kane prévient qu’ils ne laisseront plus ces neuf «usurpateurs» parler au nom des enseignants de l’Alliance pour la République.

Il reproche à Amath Suzanne Camara et compagnie de convoquer des réunions et de rencontrer des autorités au nom du bureau du réseau alors qu’ils ne sont pas habilités à le faire. En tant que membre fondateur du réseau, il ne laissera plus M. Camara parler au nom des enseignants du parti présidentiel.

Illustrant son propos, M. Kane soutient que M. Camara et ses amis ont rencontré le ministre de la Justice pour l’organisation d’une activité du réseau. Après avoir reçu dix millions de Me Malick Sall, ils ont tout simplement annulé l’activité pour se partager l’argent. Idem pour les 05 millions de subvention du réseau par le parti. Ces pratiques vont désormais cesser, menace M. Kane qui demande au Président Macky Sall de nommer un coordonnateur du réseau pour qu’il soit plus dynamique.