La communauté sénégalaise établie à Canoas, au Brésil, est secouée par une mauvaise nouvelle. Deux d’entre eux ont perdu la vie en moins de 24 heures. Il s’agit de Samba Mboup dit Bathie et Moussa Sène. Ils ont été enterrés sur place à cause des nouvelles mesures des autorités sénégalais pour éviter la propagation de la Covid-19. Le premier nommé est originaire de Kaolack alors que l’autre habite Ndangalma, au département de Bambey.

A LIRE AUSSI : VIDEO. Les tristes images de l’enterrement de 2 Sénégalais décédés en Europe

Moussa Sène avait un cancer en phase terminale

Samba Mboup, d’après ses proches, se plaignait souvent de maux de tête. N’empêche, Il vaquait à ses occupations et travaillait. Une tension trop élevée lui aurait coûté la vie. Lundi, à la suite d’un petit malaise chez lui, il a été évacué à l’hôpital par ambulance. Et c’est en cours de route qu’il a rendu l’âme.

Si sa mort a été un grand choc pour ses proches, qui ne s’y attendait pas du tout, ce n’est pas le cas pour Moussa Sène. Ce dernier avait une maladie très sévère et ses jours étaient comptés. D’ailleurs, sa famille était déjà prévenue qu’il lui restait moins de 45 jours à vivre.

A LIRE AUSSI : Hiba Thiam a été finalement inhumée

Les choses se compliquent pour nos compatriotes vivant à l’étranger. Depuis avant-hier en effet, les autorités ont décidé qu’il n’est plus possible de transférer une dépouille d’un pays à un autre. Moussa Sène et Samba Mboup sont donc enterrés loin des leurs. D’ailleurs, Moussa Sène devait être enterré hier au cimetière musulman de Canoas de Porto Alegre . 

Khadidjatou DIAKHATE