L’affaire Ousmane Sonko et Adji Sarr est un des plus grand dossier de moeurs teinté par une multitude de Fakes news.

Tous les corps de communication sont partisants et chacun essaie de démontrer à sa manière son propre analyse du dossier. Une affaire privée qui n’ a pas encore connu sa fin. En effet, l’accusé n’a même pas encore répondu aux enquêteurs et voilà que la toile s’enflamme avec émotion.

Il urge important d’avoir une patience dans cette histoire.

C’est pourquoi, il est permis de comprendre les raisons qui justifient ces mensonges d’Ousmane Sonko selon Me Diaraf Sow, Secretaire Général national du parti ADAE/J et Coordonnateur de la coalition Joowléene ( BBY).

1) Faux prétexte d’un mal de dos
2) Invention d’un imam fantôme qui lui conseillerait d’aller se faire masser
3) Surfacturation exagérées du prix d’une séance de massage chez les professionnels à plus de 200.000 F démenti par l’Association des kinésithérapeutes qui fixent le prix d’une séance à 20.000 F au maximum.
4) Victimisation ( je suis un opposant, j’ai pas d’argent) alors qu’en réalité les frais médicaux des députés sont pris en charge à 80% par le parlement et que lui-même se vantait dans une émission d’être 30 fois mieux payer maintenant que le fonctionnaire des impôts qu’il était ? Trouvez l’erreur !
5) Le mensonge sur l’agrément qui n’existe pas
6) Le mensonge sur le nombre d’employés (7 ou 6 il a déclaré) alors qu’il n’y en a qu’une ou deux !
7) Le mensonge qu’il n’a jamais été seul avec la petite fille..dementi par l’autre masseuse qui lui aurait prêté une serviette après une absence prolongée….

Effectivement, rien n’est plus beau que d’être blanchi par la justice après un bon procès. Et c’est Ousmane Sonko qui a le plus intérêt à ce que les choses soient claires, en tant qu’homme politique qui a des ambitions pour ce pays, s’il n’a évidemment rien à se reprocher…..dans son intime conviction !