Les populations Diofior Fimela et Palmarin dénoncent la Cherté de l'eau

LIMAMETTI.COM-Le collectif pour la Défense des intérêts des populations des communes de Diofior Fimela et Palmarin a organisé un sit-in dans le cadre de réclamer le liquide précieux. Au cours de la rencontre, le collectif a interpellé les autorités et menace de paralyser le système si l’Etat ne règle pas le problème.

Les population des communes de Diofior Fimela et parlmarin ont envahi les rues pour réclamer le liquide précieux qui se fait rare depuis quatre bonnes années. Selon le Coordinateur, Charles Gorgui Dieng, “le population de l’arrondissement de Diofior est dépourvue de l’eau et les factures sont excessivement chères alors que la déserte de ce liquide précieux n’est pas assurée et l’Etat du Sénégal a confié l’eau à la SEHO dans la zone de FIMELA, qui est une entreprise privée,mais qui peine à remplir sa mission convenablement.”

“Il faut reconnaître que la SEHO et l’Etat du Sénégal à travers l’Office des Forages du Sénégal ont totalement failli à leur mission.C’est pourquoi les populations sont sorties massivement pour décrier la mauvaise gestion notée dans cette commune pour que l’Etat arrête de faire des spéculations”, déclare le juriste,joint par téléphone, tout en exigeant au Chef de l’Etat de remettre la gestion de l’Eau à l’USUFOR.

Pour pousser le bouchon plus loin, sur toujours les problèmes de la commune, le Collectif a fait savoir que les villages ne pourront pas supporter les coûts de l’eau par rapport aux pouvoirs d’achats sachant que le mètre cube (m3) s’élève à 275 FCFA et le droit de branchement également est très cher,estimé 75.000 FCFA pour une linéaire de vingt (20) mètres.”Comme nous n’arrivons pas à se servir de cet eau, nous exigeons de l’Etat et de l’OFOR concerné qu’ils fâchent l’impossible à baisser les prix par rapport aux pouvoirs d’achats de la population”, argue Charles Gorgui Dieng, par ailleurs, logisticien de profession avant de déplorer le mutisme complice des autorités.

Toutefois, le collectif pour la défense des intérêts des populations des Communes de Diofior Fimela et palmarin ne compte pas abandonner le combat s’il n’obtienne pas gain de cause. Ces derniers envisagent de retenir les factures, car, pour eux, les populations ne peuvent pas payer des factures dont ils n’ont pas consommées. En sus, le collectif prévient qu’ils vont se réunir pour faire le constat de l’Etat d’avancement des Forages de Sandiara et Yayem pour alimenter les villages de djilor, Fimela et ndangane avant de passer à la vitesse supérieure.