Ansoumane Dione et l’Etat du Sénégal seront devant la Cour de justice de la Cedeao le 02 mars prochain, pour l’affaire de la prolongation de l’élection Présidentielle du 24 février 2019. Ecarté à l’étape des parrainages de la dernière présidentielle, le président de l’Association sénégalaise pour le suivi et l’assistance des malades mentaux, veut destituer le chef de l’Etat Macky Sall. Un procès l’opposant à l’Etat du Sénégal est prévu le 02 mars prochain devant la Cour de justice de la Cedeao.

A LIRE AUSSI : Macky Sall : «il n’y a que les chômeurs qui critiquent ma communication»

A l’issue de ce procès, le sieur Dionne espère obtenir l’annulation de la Présidentielle de 2019. D’après Me Serigne Diongue, son avocat, la convocation a été reçue le 27 nombre 2019, à la suite d’une requête qu’il avait introduite devant cette juridiction pour l’annulation du parrainage.