LIMAMETTI.COM – Le Sénégal pays de la Téranga, longtemps considéré comme le prototype d’une vitrine démocratique en Afrique est actuellement la risée du monde.

Et c’est à cause de Macky Sall dont l’élection en 2012, a été pour beaucoup d’observateurs de la scène politique, un accident de l’histoire.

Après sa réélection controversée en 2019, du fait des nombreuses irrégularités notées en amont et en aval de ce scrutin, le vrai visage de Macky Sall a été découvert.

Même certains de ses plus proches collaborateurs ont déchanté par rapport aux actes qu’il pose en termes de confiscation des libertés, de recul démocratique, de gabegie sur les deniers publics et la non séparation des pouvoirs.

Aujourd’hui avec l’affaire Ousmane Sonko, le chef de l’état fait face à son destin politique. Une fois n’est pas coutume, mais le peuple Sénégalais a très tôt compris que son modus operandi est de régner sans opposant.

Karim Wade et Khalifa Sall étant déjà sacrifiés sur l’autel de la monocratie, les démocrates, l’opposition, les pro-Sonko, la société civile et la diaspora se sont fédérés pour le destituer au prix de leurs vies.

Autant admettre que les jours de Macky Sall sont comptés à la présidence de la République.