L’électricien de bâtiment, Saliou Nd. habitant à Malika, se livre à ses heures perdues à la vente de l’herbe qui tue. Mais la police a mis fin à son business.

Il a été alpagué par les limiers du Commissariat des Parcelles assainies avec 500 grammes de chanvre indien. Selon le journal L’AS quotidien , c’est lors d’une opération de sécurisation que les hommes du commissaire Thierno Diop, notamment ceux de la brigade de recherches, ont investi le quartier Nord-Foire et environs. Les limiers avaient établi une planque pour surveiller les moindres déplacements des gens près du terrain de basket.

Une surveillance qui a porté ses fruits car, Saliou qui avait un comportement suspect a été interpellé. Sa fouille a permis la découverte par devers lui de 500 grammes de chanvre indien en vrac. Interpellé sur la provenance de la drogue, le dealer déclare l’avoir acquis à Rufisque pour les besoins de sa propre consommation. Il est conduit au commissariat de Police et placé en garde à vue après son audition. Il sera par la suite déféré au parquet pour détention et trafic de chanvre indien.