La liste macabre s’allonge. Les manifestations pour la libération de Ousmane Sonko ont fait une troisième victime.

Selon Vox Populi, une fille a été poignardée à mort par les manifestants, aux Parcelles Assainies, devant son domicile.

Les agresseurs lui ont chipé son téléphone portable. La dépouille mortelle a été déposée à l’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy.