Le témoin de Senego, qui partait au boulot est tombé sur la scène d’horreur, un homme gisant dans son sang, la gorge tranchée. Son agresseur qui tentait de fuir a été rattrapé par la foule furieuse qui s’est défoulée sur lui avec une violence inouïe.

” Avant que je quitte, l’agresseur respirait à peine. Je me demande même s’il ne va pas succomber à tout moment car la violence des coups était extrême. Mais pour la première victime, les sapeurs pompiers ont fini de l’acheminer dans un centre hospitalier”