C’est une terrible accusation contre le leader de Pastef. L’enquête entamée contre Ousmane Sonko ne joue pour le moment pas en sa faveur.

Confidentiel Lettre quotidienne a révélé que la réquisition téléphonique auprès d’un opérateur a attesté de la présence du député non loin du salon de massage aux dates indiquées par la plaignante dans sa déposition.

Autrement dit, le téléphone de Ousmane Sonko a borné, à plusieurs reprises, aux abords du lieu du crime. À noter que la propriétaire du salon de massage a soutenu dans un entretien avec nos confrères de Emedia qu’effectivement, le leader de Pastef était un habitué qui venait par quinzaine se faire masser.