}
Accueil Société Mbougar, Amina Badiane… : La lettre salée d’Imam Kanté
Mbougar, Amina Badiane... : La lettre salée d'Imam Kanté

Mbougar, Amina Badiane… : La lettre salée d’Imam Kanté

Ces écrivains qui font semblant (Par Imam Ahmad kanté)

pour Fatima Diallo

Mais à la fin, c’est lamentable de la part de ces écrivains qui nous prennent pour des demeurés et des incultes tout simplement parce qu’ils savent bien manipuler la langue de Molière et écrire des romans de qualité.

Nous reprochons à Mbougar sa position pro LGBT et les insultes proférées contre les sénégalais et on continue à nous dire que non, il ne faut voir que son talent et puis on nous sature l’esprit avec des cours de roman et de fiction.

C’est même ridicule de la part de certains de ces écrivains et intellectuels qui prennent la défense de Mbougar de dire, mais non, il ne fait que dénoncer le traitement indigne du cadavre d’un h0m0se*uel!

Si Amina Badiane fait l’objet de toutes ces plaintes, c’est pas parce qu’elle n’a pas du talent pour organiser des élections Miss, c’est du côté des valeurs qu’elle a prêté le flanc. Et je ne verrai aucun de ces écrivains et intellectuels dire : foutez-lui la paix, elle a du talent et ne réduisez pas son œuvre à ce qu’elle a dit sur le vi0l…

Pourtant, nous avons donné l’exemple de Dieudonné interdit de spectacle en France pour des propos jugés antisémites lors qu’il a du talent paraît-il. Sarkozy avait fait interdire les livres et la venue en France de Yusuf al qaradawi considéré comme un des plus grands érudits du monde sunnite contemporain, c’est dire qu’il a du talent dans sa matière. Ce savant aurait écrit des lignes qui ne sont pas acceptables pour ce que la France pense de la femme.

Achille Mbembé himself a été brocardé en Allemagne lors d’un colloque pour sa position qui serait pro palestinienne et contre Israël. Felwine Sarr comme d’autres savent quelles choses ils ne doivent dire ou écrire en France ou aux États Unis pour ne pas se faire lyncher par d’autres intellectuels, les médias, et les politiques de tel ou tel camp nonobstant son talent…

Quand la représentante d’Amnesty international en France a félicité Mbougar et espérer qu’il fasse avancer la cause LGBT au Sénégal, on n’a pas entendu nos écrivains dire qu’elle ne devrait pas parler de cela et qu’elle devait se limiter à parler de la qualité du roman primé par le prix Goncourt !

On n’est pas encore sorti de l’idolâtrie du talent et de la tyrannie du roman vu que nos écrivains et intellectuels nous disent : vous êtes bêtes, on parle de roman, vous parlez d’h0m0se*ualité, on parle de prix Goncourt et de félicitations et vous refusez de rejoindre l’humanité et la raison comme l’écrit Mbougar!

Il faut ressusciter Sarte qui a refusé le prix Nobel malgré son talent…

Quand une étudiante burkinabée a dit à Macron que l’amphithéâtre dans lequel ils étaient à été financé par Khaddafi, ce dernier répond presque en colère : ce monsieur n’était pas un exemple en matière de liberté. Donc, il ne faut pas se limiter à voir en Khaddahi, un bailleur pour des pays africains.

De qui se moque-t-on ?
Wa Salam
Imam Ahmad kanté

Dans ma meme carégorie