LIMAMETTI.COM – Me Abdoulaye Babou prend le contrepied de Cheikh Tidiane Gadio. Ce dernier a démenti son départ de l’Assemblée nationale suite à sa nomination comme Envoyé Spécial de l’OIF au Mali.

Me Abdoulaye Babou prend le contrepied du président du Mouvement panafricain et citoyen/Luy Jot Jotna et confirme que ce dernier a bel et bien perdu son mandat de député.

«Le poste d’Envoyé Spécial de la Francophonie pour le Mali est incompatible avec le mandat de député», a déclaré la robe noire joint par Sud Quotidien.

L’ancien président de la commission des lois ajoute que “l’article 110 du règlement de l’Assemblée doit être applique à Gadio”.

Ledit règlement stipule que «l’exercice de toute fonction publique non élective est incompatible avec le mandat de député.»

Le même article renseigne que «l’exercice des fonctions confiées par un État étranger ou une organisation internationale et rémunérée sur leurs fonds est également incompatible avec le mandat de député».

A lire aussi: La justice américaine retire sa plainte : Cheikh Tidiane Gadio enfin libre