LIMAMETTI/`.COM- Cheikh Ahmed Tidiane Fall y réfléchira à deux reprises avant de proférer des menaces de mort sur une personne. De telles menaces à l’endroit de son demi-frère, Me El Hadj Diouf, lui valent un séjour carcéral. En effet, il avait appelé l’avocat pour lui demander de préparer son linceul. Il a été attrait à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar après une plainte de l’avocat.

Le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés devant le prétoire, indiquant que Me Diouf est son frère aîné qui lui a tout appris dans la vie. Assistant juridique de son état, M. Fall confirme avoir eu des antécédents avec le plaignant, mais qu’il ne l’a jamais menacé de mort. Il a fait savoir au juge que ce sont ses enfants qui avaient utilisé le téléphone fixe avec lequel l’avocat a été menacé de mort. Ces dires ont été battus en brèche par la partie civile. Me Diouf a fait savoir que son demi-frère n’était pas à son premier coup d’essai. A l’en croire, ce dernier avait promis de le détruire, en l’accusant sur le plateau d’une télévision d’avoir détourné 200 millions de francs.

Le témoin qui se trouve être l’épouse et cousine de Me El Hadji Diouf confirme avoir reconnu la voix de Cheikh Fall lorsqu’il a appelé son mari. Elle dit avoir tout entendu parce que Me Diouf avait mis le portable en mode hautparleur. Quant à l’épouse du prévenu, elle a soutenu que le téléphone qui a émis l’appel incriminé traîne dans leur maison. Le fils du prévenu, âgé de 11 ans, qui a aussi témoigné, nie avoir appelé son homonyme ce jour-là. Le tribunal a condamné Cheikh Fall à un mois ferme.