LIMAMETTI.COM- Mbaye Babacar Diop n’est plus le Directeur des Droits humains au ministère de la Justice. Il a déposé sa démission sur la table Me Malick Sall depuis le 23 décembre dernier.

Assurant avoir pris sa décision «par convenance personnelle», sa version est remise en question par nos confrères de «Rfm» qui affirment qu’il ne se sentait plus à l’aise dans le département ministériel, car depuis sa nomination, il a du mal à exercer la plénitude de ses fonctions.

Très souvent, rapportent-ils, il y a des problèmes de budget entre autres blocages qui l’empêchent de dérouler convenablement son travail. Plus grave, les dotations destinées à sa Direction sont régulièrement ponctionnées pour financer la lutte contre le coronavirus ou les activités politiques du ministre Me Malick Sall. Nommé à ce poste en 2019, Mbaye Babacar Diop avait remplacé Moustapha Ka.

Ce dernier a été limogé pour avoir déclaré la même année à la tribune du Comité des droits de l’homme à Genève, sans l’accord du ministre de la Justice, que «l’Etat du Sénégal s’engage à réhabiliter Karim Wade après son procès devant la Cours de répression de l’enrichissement illicite (Crei)».