L’homme d’affaires Abdoulaye Sylla, qui avait  fait saisir les comptes de Moumy Kébé, obtient gain de cause.

Le Tribunal du commerce a condamné la fille du défunt milliardaire Ndiouga Kébé à payer 250 millions au  patron de la société de Btp Ecotra. Selon Les Echos, Moumy Kébé doit également payer 10 millions de dommages et intérêts pour résistance  abusive.