Les obsèques de l'Ivoirien Cheik Tiote

La mort du footballeur international ivoirien Cheik Tiote en juin 2017 à l’entraînement d’une crise cardiaque a relancé le débat. Les Noirs sont-ils plus prompts que les autres à succomber à une crise cardiaque en plein exercice physique ?

Les chiffres semblent parler d’eux-mêmes. D’après des statistiques rapportées par nos la BBC, les Africains constitueraient 17% des joueurs de football du monde. Malgré cela, ils représenteraient 40% des footballeurs morts sur le terrain depuis de 2007. Et sur les 26 footballeurs africains décédés durant cette période, 25 sont effectivement morts de crises cardiaques.

Ces statistiques inquiétantes s’étendraient aussi  à d’autres sports comme l’athlétisme et le basketball. Les Noirs descendants d’Ouest-Africains en Angleterre et aux Etats-Unis y seraient plus victimes d’accidents cardiaques que les autres.

D’après le cardiologue britannique Sanjay Sharma, cette tendance pourrait être causée par des facteurs génétiques. Chez les Ouest-Africains, le côté gauche de la cloison du coeur s’épaissirait plus facilement que chez les autres populations.