Il est relayé dans la presse de ce mardi qu’en l’espace de 48 heures, l’enquête sur la mort suspecte d’Hiba Thiam dans un appartement privé aux Almadies aurait fait le tour de trois brigades de la gendarmerie à savoir Ngor, Faidherbe et Colobane. Mais il nous revient que la Section de recherches n’est pas impliquée dans ce sulfureux dossier qui est toujours entre les mains de la brigade de recherches. 

A LIRE AUSSI : Le film de l’affaire Hiba Thiam : La grossesse de Ndeye, “sakkou” esthéticienne bi, Pullman, Maty Mbodj…

Seulement, précise une source de Seneweb très proche du dossier, la Br qui mène l’enquête ne dispose plus de cellules adéquates pour pouvoir garder en vue les mis en cause en attendant la suite de l’enquête. 

C’est pourquoi, quand elle place en garde à vue des gens, ces derniers sont ecroués dans les chambres de sûreté de la Section de recherches qui respectent mieux les normes.

Deuxième précision : Maintenant si la brigade de la gendarmerie de Ngor, première à hériter du dossier, a été dessaisie de l’affaire au profit de la Brigade de recherches, c’est parce que celle-ci dispose de plus de moyens humains et matériels pour tirer cette affaire au clair. 

A LIRE AUSSI : Affaire Hiba Thiam: Toute l’histoire de A à Z contée par les témoins

D’ailleurs, les enquêteurs de la Brigade de recherches ont effectué hier lundi, des réquisitions au Garden Park, où Hiba Thiam a trouvé la mort, mais également chez Amadou Niane, ami de Dame Amar, lui aussi placé en garde à vue le même jour pour recel de malfaiteurs. 

Dans l’attente des résultats de l’autopsie, la garde à vue des suspects a même été prolongée.

Affaire à suivre…