Opérations financières douteuses : Me Habib Cissé et «Focus immobilier » épinglés
Opérations financières douteuses : Me Habib Cissé et «Focus immobilier » épinglés

LIMAMETTI.COM – Des agents de Focus immobilier se sont déplacés à Paris pour réceptionner de l’argent en liquide auprès de Me Habib Cissé, cité dans l’affaire de corruption à l’Iaaf.

«Le Monde » qui fait la révélation précise que l’argent était destiné à l’achat d’un appartement dans l’immeuble O2. Or, Me Cissé n’a jamais parlé de ces opérations aux juges.

«Si Habib Cissé a omis de parler de ses tractations immobilières à Dakar, sans crainte de voir le tribunal s’y intéresser, c’est parce qu’elles ont été réalisées dans la plus grande discrétion, passant jusqu’à présent sous les radars », écrit «Le Monde ». Il en est ainsi «des 200000 euros en liquide, versés pour payer une partie d’un premier appartement à Dakar. Trois règlements, un de 100000 euros le 10 juillet 2012, puis deux autres de 50000 euros chacun, en décembre 2012 et février 2013, résumés dans un document de Focus immobilier, que Le Monde a pu consulter, dont les modalités et les dates interpellent », écrivent nos confrères.

Lire aussi l’article : VIDEO. Coronavirus – La déclaration de Serigne Habib Sy Mansour

«Le Monde » d’ajouter : «Pour remettre cet argent en liquide, Me Cissé n’a pas fait lui-même le déplacement au Sénégal, des collaborateurs de Focus immobilier venant chercher l’argent en liquide. En atteste un deuxième document, une « demande de remboursement» datée de février 2013, dans laquelle le promoteur immobilier invite l’avocat à régler 2,4 millions de Fcfa. Soit, est-il écrit, le prix de «billets d’avion concernant le déplacement de nos collaborateurs pour réceptionner vos acomptes sur l’achat d’un appartement (…) sur notre site O2».

Le prix total de l’appartement, parking inclus, s’élevait, il y a sept ans, à 403990 euros ».

Le journal précise : «Aucun mouvement sur les deux comptes bancaires déclarés de Me Cissé, entre 2011 et 2015, – n’explique comment il a pu débourser ces 200000 euros en liquide. Lors des perquisitions au domicile de l’avocat, à l’automne 2015, les enquêteurs n’avaient trouvé aucune liasse de billets, ni aucun document mentionnant cet appartement.

Les dates de remise d’argent à Focus immobilier, entre juillet 2012 et février 2013, correspondent par ailleurs à la période durant laquelle une marathonienne internationale dopée, Liliya Shobukhova, a dû verser 450000 euros à des dirigeants russes pour pouvoir participer à des compétitions malgré ses résultats sanguins anormaux. Des sommes reversées en partie à l’avocat et à d’anciens responsables de la Fédération internationale d’athlétisme ».